pluie2Il y a une petite bibliothèque, près de chez moi, une bibliothèque que j’aime beaucoup. Calme, lumineuse, avec de grandes baies vitrées…et remplie de livres aux titres tous plus attirants les uns que les autres. Elle n’est pas très connue cette petite bibliothèque, son entrée est discrète, et cela participe à son charme.

J’aime venir y travailler de temps en temps, cela me change de mon bureau… comme aujourd’hui. Lorsque la charge de travail devient trop lourde, rien de tel qu’un changement de cadre…

Je me suis assise devant les baies vitrées, j’ai dégainé cours, fiches et stylos, et hop ! c’était reparti. Et entre deux chapitres, regarder la pluie tomber…

Toutes ces gouttes qui tombent du ciel, et crépitentt en milliers de plus petites gouttes lorsqu’elles touchent le sol et en sortant, l’odeur de terre mouillée

Cela m’a rappelé les vacances, tiens.

Et puis… aujourd’hui, encore une fois, on m’a prise pour ce que je ne suis pas. Il a cru que je surlignais un poème…

Comme quoi, on se trompe souvent sur les apparences ! Ah oui, vous êtes les étudiants qui ont les meilleures capacités de concentration. Vous savez ce que vous voulez faire après ?

Et moi, je me disais…

Que ça doit être bien, de surligner des poèmes. Ça tombe bien, dans une semaine je n’aurai plus que ça à faire.

Image http://www.lunablog.info/lautreatelier/index.php/2007/07/13/99-avec-ou-sans-pluie