Pourquoi, pourquoi est-ce que ses mots me blessent autant ? Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à prendre ça avec humour ? Pourquoi est-ce que je le prends pour moi ? Je devrais réussir à relativiser… il sait que ça m’agace, et c’est pour ça qu’il prend un malin plaisir à me le dire…

J’inspire, j’expire, j’essaie de ne pas rentrer dans son jeu.

Ne pas voir son air dédaigneux et sûr de lui, son air de patron qu’il prend avec tout le monde, même sa famille. Son air de tout savoir sur tout, et mieux que tout le monde.

Me dire que de toute façon, c’est ma vie, et que je ne regrette pas ce chemin que j’ai pris… mais j’aimerais qu’il approuve mes choix. Alors après, certes, tous les 36 du mois, il me dit qu’il est fier.

Soit.

Et il repart dans ses sarcasmes.

Et qu’est-ce que ça m’énerve…

ARGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGGHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!